Vélotaf: voici les problèmes les plus courants

Se rendre au travail à vélo a donné naissance au vélotaf et cette tendance va en grandissant. Ils sont de plus en plus nombreux, ces travailleurs qui ne jurent que par le vélo. C’est un moyen de transport qui offre de multiples avantages et qui ne pollue pas. En plus, il permet de faire de l’exercice plusieurs fois par fois et donc de brûler des calories. Même si tout cela semble rose, il faut savoir que le vélotaf comporte également de nombreux problèmes qui ne sont pas évidents.

En voici quelques-uns.

Un danger sur la route

Même si les avis convergent sur le bénéfice de la pratique du vélo au quotidien, il faut également souligner que le vélotaf est un réel danger sur la route. Même si globalement les chiffres sont rassurants quant au choix du vélo comme mode de déplacement, la réalité est toute autre. Les vélotafeurs pour leur grande majorité prennent de nombreux risques tous les jours en circulation. C’est pour cela qu’il est recommandé d’être le plus prudent possible en choisissant le vélotaf. Le port du casque est donc une règle élémentaire à ne pas enfreindre.

Gare à la transpiration et au mauvais temps!

Parmi les autres problèmes courants liés au vélotaf, figure en bonne place la transpiration. Il est recommandé de ménager les efforts pour ne pas transpirer abondamment au risque de sentir mauvais plus tard. Le mauvais temps est également une contrainte à laquelle sont habitués les vélotafeurs. Il leur arrive parfois de rouler sous la pluie, la neige, ou encore, de subir les affres de la chaleur. Cependant, de nombreux équipements sont disponibles dans les magasins spécialisés pour résoudre ce problème.

Vélotaf et contraintes

Les vols de vélos ne sont pas des faits rares. Il faut avouer qu’il est plus simple d’embarquer un vélo qu’un autre type de véhicule à deux roues. Cependant, ranger son vélotaf dans les locaux de l’entreprise est le plus souvent possible. Si plusieurs autres collègues ont choisi ce mode de déplacement, alors le risque de se faire voler son vélo peut être moins important. De plus, le vélo n’offre aucun espace de rangement contrairement à la voiture. Cela peut vite devenir problématique si vous avez des affaires à transporter tous les jours.

Une certaine addiction…

Les vélotafeurs finissent par devenir accro à ce mode de déplacement. Vous risquez donc d’y prendre goût et avoir envie de vous mettre au vélo à temps plein. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, mais est-ce véritablement le choix le plus judicieux ? Il revient à chaque travailleur de trouver la réponse à cette interrogation. Malgré tout cela, il faut reconnaître que se rendre au travail à vélo comporte maints avantages sur divers plans. Bien que quelques problèmes soient inhérents à cette pratique, ce n’est pas une raison suffisante pour tout peindre en noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *